25/06/2012

Une nouvelle Vie...

PartirElle s'était mariée en mai 1991 et son mari avait disparu onze mois après la naissance de leur fille.
Un matin, elle était partie travailler à la plantation, et le soir, il n'était plus là. Pas un mot, pas une lettre. Il n'était simplement plus là. 
Il manquait ses vêtements, son passeport, son portefeuille et son portable.  Il était pilote, travaillant essentiellement sur des lignes intérieures au Zaïre mais en ce 23 avril, il n'était pas prévu de vol.
Tout bascula en une journée. En un baiser fugace qui allait devenir dans les semaines suivantes lourd de nostalgie, de souvenirs constellés de regrets.

Le soir, elle avait ouvert la porte de leur maison sur l'incroyable démesure d'un vide, de l'absence sans motif et de l'inquiétude qui se mue en angoisse.
Il avait disparu sans laisser une seule trace.  Dans les semaines, les mois et les années suivantes, toutes les questions possibles la harcelèrent.  Elle ne cessait de se répéter qu'il avait été enlevé tout en se demandant s'il n'avait pas simplement choisi de fuir leur vie commune.

Un an plus tard, il n'avait pas été retrouvé, aucun mouvement d'argent sur son compte personnel, ses parents, ses soeurs et son frère n'avaient jamais eu de nouvelles ou ne voulaient pas lui en donner.
Elle continua seule son existence, avec le doute et ses cohortes d'interrogations chaque fois qu'elle posait le regard sur le deuxième oreiller.  De là était née son obsession de travailler afin de ne plus porter en elle, le goût des larmes...
Elle aurait tellement voulu parler de son mari, de ses sursauts chaque fois qu'une porte claquait, le fol espoir que ce soit lui, ses solitudes nocturnes si difficiles à supporter. Cette vie que l'attente rendait invivable, fermant la porte à toute autre chose... 

Et puis...  un jour, elle a rentrontré Celui avec qui elle rêve de réaliser sa vie. C'est avec Lui qu'elle désire construire mentalement, affectivement, psychiquement, éthiquement, spirituellement une histoire comme unique et durable. Eternellement durable et bien au-delà...

Écrit par carine geerts dans Souvenirs |  Facebook

11/11/2007

Le fil n'est pas coupé...

Num_riser0001.jpg Aujourd'hui, c'est ton anniversaire et...
Je sais que tu ne souffres plus maintenant...
Je sais que tu as trouvé le repos que tu cherchais tant...
Je sais que le fil n'est pas coupé...
Je sais que tu n'es pas loin...
Juste de l'autre côté du chemin...
Na lingo yo Bosata

Je sais que face à la mort d'un proche, surtout quand elle survient brusquement, on a tendance à penser à tout ce qu'on n'a pas pu faire ensemble, à tout ce qu'on aurait pu encore faire ensemble.
Je sais que la mort nous arrache des pans entiers de notre vie, parce que l'autre faisant partie intégrante de notre vie, n'est plus là.
Je sais que c'est une cicatrice béante qu'il faut combler avec la mémoire de l'autre.
Je sais que le deuil c'est un énorme livre qu'on met très longtemps à finir, parce que chaque mot en rappelle d'autres.
Je sais que c'est un labyrinthe duquel il est difficile de sortir parce que le fil d'Ariane s'est rompu et qu'il nous reste que la course des étoiles pour nous guider et qu'on a du mal à les voir dans le brouillard de nos larmes....

Écrit par carine geerts dans Souvenirs |  Facebook