10/03/2015

"Camille" - Bernard Fauren - Brumerge

Camille.jpgJ'ai lu ce livre en 2008 au moment de sa parution aux éditions Brumerge.  Depuis, il m'a laissé un souvenir mélancolique, car les personnages de "Camille" sont attachants, particulièrement lorsqu'ils sont dans le service psychiatrique, où les descriptions sont nettes, crues, mais tellement réalistes.  Bernard Fauren jette sur tout un regard lucide et froid, confrontant les aspirations de Pierrot à ce monde de laideur et de cruauté où il lui faut vivre.  Il dénonce la bêtise, la méchanceté, la lâcheté du personnel infirmier et du psychiatre avec beaucoup d'émotions.  J'apprécie beaucoup cette partie du roman. 
Dans la seconde partie, lors de la fugue de Camille et de Pierrot, la description des paysages des chemins menant vers la Vierge Noire est magnifique.  Elle semble tellement enchanteresse par rapport à la première partie du roman, tellement irréelle alors qu'ils ont vécu depuis de si longues années dans un environnement carcéral.  Cela doit être terrible pour eux de se retrouver à l'extérieur, et de errer sans cesse et sans but pour se perdre dans cet immense labyrinthe qu'est la Vie sans même penser à retrouver leur chemin car il n'y en a plus pour eux.
Ce roman est terrible, la folie fait tellement peur au point que les hommes ont créés des institutions pour la briser, pour l'enfermer, en lui imposant des camisoles chimiques.... 
"Camille", un très beau roman de Bernard Fauren...  que je vous conseille de lire...

Camille - Bernard Fauren - brumerge
ISBN : 978-2-91774503-8
Prix : 9,50 euros.
http://les-editions-brumerge.wifeo.com/camille.php

Écrit par carine geerts dans Littérature |  Facebook

09/02/2015

L'anagramme des sens - Sylvie Godefroid...

Annagramme des sens.png"Je m'appelle Ana, et je ne m'aime pas" !
Cette phrase amène à elle seule l'intensité et la fragilité du récit qui va suivre.  Cette introduction illustre parfaitement la complexité féminine dans la vie sociale, et cela donne le ton de cette quête commune à beaucoup de femmes.  

Une histoire qui démarre sur une note de légèreté, alors que l'on fait connaissance avec Ana. Puis le ciel s'obscursit et le ton se fait plus dense.  L'histoire prend un tournant déroutant et décisif.  

D'aventure en aventure, Ana devient femme, telle une chrysalide achevant sa métamorphose, et découvre l'Amour avec ses joies et ses désillusions.  Un parcours difficile où elle va devoir apprendre à s'explorer pour trouver sa propre nature.  Celle qui lui permettra à travers souffrances, maternités, amitiés et plaisirs d'apprivoiser son corps, d'adapter son esprit à son enveloppe charnelle pour finalement être elle.

Je retrouve avec bonheur l'intensité des émotions à laquelle Sylvie Godefroid nous a habituée dans ses romans précédents, mais le ton est résolument plus grave dans "L'anagramme des sens".  Malgré cela, il s'y dégage une sensualité débordante qui vient rafraîchir l'ambiance avec délicatesse. 

Je viens de tourner la dernière page de ce roman et je reste imprégnée par l'ambiance de ce livre...

"L'anagramme des sens" de Sylvie Godefroid
Publié par la maison d'édition "Avant-Propos"

208 pages - ISBN 978-2-930627-70-0
Prix : 19,95 euros
http://www.avantpropos.eu/livres/lanagramme-des-sens

Écrit par carine geerts dans Littérature |  Facebook