31/03/2015

Les filles d'Hippocrate - Elide Montesi - Acrodacrolivres...

Les filles d'Hippocrate.png"Les filles d'Hippocrate" d'Elise Montesi est un roman qui se lit aisément.  Les références aux biographies des femmes médecins célèbres y sont nombreuses.  L'auteur traîte différents personnages, et des recherches sérieuses viennent nourrir son texte, et accroissent le plaisir de lire. 
Ce livre raconte la vie de femmes courageuses, qui ont pris leur destinée en main. Elles sont remarquables et poignantes, et sont surtout à l'émergence des mouvements d'émancipation féminine.

Ce livre me fait l'effet d'une gifle, tellement il énonce des vérités et des évidences.  A la lecture de "Les filles d'Hippocrate", je constate que notre société ne s'est pas encore entièrement féminisée.  C'est un livre à mettre dans toutes les mains, car il permet de dépasser les idées reçues et les préjugés inconscients sur les conditions d'admission des femmes dans les Facultés et les Universités.  Au XIXème, il ne suffisait pas d'avoir le diplôme en poche, exercer la profession n'était pas évidente pour les femmes.
Un livre très intéressant, avec plusieurs portraits remplis d'allusions et à la réalité sociale bien réelle, que je recommande...

"Les filles d'Hippocrate" - Elide Montesi - Acradacrolivres
ISBN 9-78-2930756-2-33

Prix : 12 euros
http://acrodacrolivres.be/collection-essai/

Écrit par carine geerts dans Littérature |  Facebook

29/03/2015

"Aller-Retour" - Martine Rouhart - Edilivre...

Aller-Retour.jpgJe viens de tourner la dernière page du roman "Aller-Retour" de Martine Rouhart, et je reste imprégnée par l'ambiance de ce livre. Ce roman se lit facilement et agréablement. L'écriture y est fluide, sans lourdeur, ni préciosité. Elle est agréable à lire, et avec même un soupçon intimiste. Je me suis littéralement identifiée à Aurore. Elle est l'instrument du destin de cette histoire, et celle-ci m'inspire particulièrement, surtout l'idée de "l'amour à distance". Il est vrai que depuis l'avènement d'Internet, les relations amoureuses à distance sont devenues courantes. Si cela existait déjà auparavant, comme en attestent des correspondances célèbres, l'instantanéïté du net à rendu la chose à la fois très simple mais néanmoins complexe. Simple parce qu'il suffit d'envoyer un e-mail, de se connecter, et l'autre est "presque là". Complexe, car justement ce "presque" fait toute la différence. Il y manque la présence réelle. C'est juste une illusion et c'est assez frustrant de par et d'autre. Le monde virtuel permet difficilement de se raccrocher à une réalité tangible. Tout passe par des "mots". Lorsque le rapprochement n'est pas réalisable sans lourds changements. Il faut savoir que les rencontres physiques seront rares et que l'essentiel de la relation se fera par échange de mots, et de temps partagé sans contact physique. A la longue, cela devient très frustrant sur le plan tactile et sensoriel. Les émotions cérébrales pourront être fortes, mais celles qui apparaissent au contact de l'autre seront rares. Il est certain que lorsque le désir de se voir et de se toucher sont présents, les moyens d'y parvenir sont présents : voiture, train, avion. Il faut seulement trouver le temps et le bon moment pour se déplacer. On peut aussi trouver dans l'attente de se voir, une potentialisation exarcerbante qui intensifiera le contact à venir.

Après ce bref aparté, je suis en mesure de dire que ce roman ne laisse pas de glace, tellement la force de pensée de Martine Rouhart est puissante. Ce que l'on retrouve dans ses mots, ce sont les fibres mêmes de son coeur. Espoir, tristesse, souffrance, jalousie, sens de versification. Tout cela se mêlent et permettent à l'esprit de mieux cerner les scènes décrites. Au final, mon impression est très positive, et j'aurai plaisir à lire d'autres ouvrages de Martine Rouhart...

"Aller-Retour" - Martine Rouhart - Edilivre

ISBN : 978-2-232-72504-2

http://www.edilivre.com/aller-retour-martine-rouhart.html#.VRfytvysWpE

Écrit par carine geerts dans Littérature |  Facebook