10/09/2008

Enlever le masque...

Enlever le masque
Souvent, j'entends ce genre de message :
"Toute la journée, je dois sourire, ne pas trop penser à toi, ne pas trop songer à moi, faire correctement mon travail, parler de tout et de rien avec mes collègues, rire à leurs plaisanteries, exercer certaines responsabilités, vivre au présent. Je dois faire comme si le passé n'existait pas, comme si j'allais bien, comme si je n'avais aucun souci, aucune peine, aucune douleur. Je ne dois rien montrer, ne rien dévoiler, tout cacher, tout garder au fond de moi.
Mais le soir, lorsque je rentre à la maison, le masque tombe et je m'effondre. Je redeviens moi-même, je suis seule, triste, désemparée. Le poids du passé revient, les larmes l'accompagnent. Je me laisse submerger par cette douce mélancolie qui me laisse un goût amer et des fissures au cœur".
Enlever le masque
Sans cesse, nous sommes souvent partagés entre ce que nous percevons et ce que nous croyons bon de laisser paraître.
Cet écart laisse des traces et provoque des conflits intérieurs souvent difficiles à surmonter.
Ce malaise peut se manifester par le besoin de porter un masque.
Porter un masque devient une "seconde nature" jusqu'à ne plus se reconnaître soi-même et se sentir perdu.
Arriver à faire tomber ce masque, c'est accepter la reconnaissance et l'accueil de ses sensations et sentiments enfouis.
Pas toujours facile mais "être soi-même" est nettement plus revalorisant que se cacher perpétuellement.

Écrit par carine geerts dans Divers |  Facebook

31/08/2008

Le Marque-Page Brumerge...

marquepageTout nouveau...  le Marque-Page Brumerge avec les ouvrages se trouvant actuellement dans le catalogue...

Écrit par carine geerts dans Divers |  Facebook