04/08/2009

Plaisir d'écrire...

L'écritureL'écriture est une compagne de vie. Une amante sans cesse disponible, sachant répondre à mes attentes les plus secrètes, me donnant les plaisirs les plus intenses et parfois les plus inattendus. J'entretiens avec elle un rapport passionnel, et le pire qui puisse m'arriver serait d'en être privée.

j'ai peine à imaginer que l'on puisse s'astreindre à écrire sans plaisir. À moins que l'on ait ainsi répondu à une attente d'un autre par une obligation externe. Auquel cas je peux comprendre.
Il est vrai que je n'ai pas de préoccupations d'édition. Je n'ai aucun désir de passer par les fourches caudines d'un éditeur autre que Brumerge, qui m'obligerait à rentrer dans ses propres vues mercantiles "d'écrire pour que ça se vende". J'estime qu'il s'agit là d'une déviance, d'une perversion par le profit. L'édition devrait être un mécénat, pas un commerce. Et comme je n'ai nul besoin de cela pour "être quelqu'un", je suis à l'abri des aliénations internes dans ce domaine.

Je me sens donc toute liberté d'écrire. Je l'ai toujours fait. Je vis cela comme une sorte d'ébéniste de l'écriture, caressant les mots, les peaufinant, soignant leur authenticité.
Et que dire du plaisir d'être ce que je suis devenue par la lente transformation que l'écriture a pu m'apporter. Grâce à elle, je me suis dépassée et j'ai atteint un objectif dans ma vie.

Écrit par carine geerts dans Divers |  Facebook

16/05/2009

L'Amour passionnel et l'Amour fusionnel...

L'AmourL'amour passionnel que j'ai pu vivre dans ma vie m'a toujours donné le sentiment d'une existence intense.  Hélas cette intensité n'était que rarement apparentée au bonheur.  Il y avait certes des moments d'exaltation, des instants magiques de plaisir et des explosions de désir mais au bout du compte, le bonheur vrai, la paix intérieure étaient rarement au rendez-vous.  Il suffisait alors de repartir dans cette fuite en avant vers la quête incessante de cet "Autre".

Et puis, je l'ai enfin rencontré, "Lui".  Peu à peu, j'ai découvert combien nous étions ressemblants et réunis dans le fond de nos êtres, de manière indéfectible et en même temps divergents dans nos manières de le faire, dans certaines de nos conceptions et dans nos engagements respectifs.

Assez vite, au-delà des attirances sensibles et du plaisir physique que nous partagions, nous avons eu l'évidence qu'on engagerait nos vies ensemble et qu'on se marierait.

A ce jour, je peux certifier que les deux piliers fondamentaux de notre relation sont : l'unité profonde de nos êtres et l'altérité vécue comme un extraordinaire enrichissement.

Il s'agit pour nous de découvrir chaque jour, peu à peu, l'infinie richesse d'admirer l'autre, de l'aimer complètement mais aussi de reccueillir les fruits de cette aventure à deux et oser en goûter la saveur sans retenue...

Écrit par carine geerts dans Divers |  Facebook