11/11/2007

La santé au rabais en Afrique...

Le paludisme en Afrique...
paludismeLe paludisme est l'une des maladies les plus meurtrières en Afrique.
Chaque jour, en Afrique, les équipes de MSF (Médecins Sans Frontières) soignent en moyenne 3.000 malades du paludisme.
Dans les années 1960, l'OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) caressait l'espoir d'avoir éradiqué cette maladie parasitaire.
Aujourd'hui, on dénombre 4 fois plus de cas et 3 fois plus de morts et la maladie se manifeste de plus en plus sous une forme aigüe, catastrophique et épidémique.
Le paludisme tue toutes les 30 secondes un malade en Afrique.
Pourtant, mourir du paludisme ne devrait pas être une fatalité; un médicament efficace existe : l'ACT (artemisinine-based combination therapy).
Depuis 2001, MSF utilise systématiquement l'ACT pour soigner ses patients et milite pour que son utilisation soit généralisée MAIS faute de volonté politique, l'ACT n'est toujours pas disponibles dans la majorité des pays africains CAR les bailleurs de fonds dans beaucoup de pays africains refusent de choisir de financer un traitement efficace qui sauverait les malades du paludisme.

Le fossé se creuse de plus en plus entre les pays du Nord et ceux du Sud.
Il faudrait supprimer la cruelle différence entre les habitants riches et bien soignés et ceux qui meurent par milliers d'infections, de maladies parasitaires ou simplement de faim.
Alors que les pays riches dépensent des fortunes pour maigrir, bronzer ou soigner leur esthétique, des millions d'africains ou d'asiatiques ne disposent même pas du minimum vital.
Là, se pose un grand problème de conscience !

Écrit par carine geerts dans Coups de gueule |  Facebook