11/11/2007

Regain de violences en Irak...

Irak en guerre
L'Irak ne sort pas du cauchemar qu'elle traverse depuis plus de 25 ans.
De la dictature de Saddam Hussein à l'éclatement du pays, le peuple irakien n'a cessé de s'enfoncer dans la tragédie et l'on ne compte plus les morts qui jalonnent la chaotique reconstruction de l'ancienne Mésopotamie.
L'Irak, c'est une longue descente aux enfers où se mêle interventions extérieures et déchirements internes.
Depuis 2005, les forces de la coalition sont toujours là, leur départ est souhaité mais le nouveau pouvoir peine à reconstituer des forces de sécurité; celles-ci sont la cible constante des attaques de la guérilla qui lance des voitures "kamikazes" sur les commissariats, faisant chaques jours de très nombreuses victimes civiles et militaires...
Il est certain, que le flot continu d'armes, d'argents, de kamikazes et la multiplication des "fatwas", incitant à la haine et au meurtre ne pourront avoir que des conséquences désastreuses pour la population civile irakienne...

Écrit par carine geerts dans Coups de gueule |  Facebook

Le réveil du terrorisme en Algérie...

Manifestation
Cette dernière semaine, les attentats suicide ont fait plus de soixantes morts en Algérie; ils ont tous été revendiqué par la branche armée d'Al Qaïda au Maghreb.
Suite à cela, plus de 5.000 personnes se sont rassemblées à Alger pour dire "NON au terrorisme" !
Les phrases scandées par la foule étaient :
- le terrorisme apporte le malheur,
- le terrorisme apporte le sang,
- le terrorisme apporte la récession économique et sociale.

Ce qui est frappant en lisant les médias, c'est que l'on se rend compte que le terrorisme d'Al Qaïda est idéologique avec des bases théologiques faisant référence à des écrits et à une interprétation de l'Islam, dans laquelle l'immense majorité des musulmans ne se reconnaissent pas.
En effet, le respect de la vie figure au coeur du Coran, où de nombreux versets interdisent à l'homme de porter atteinte à la vie (qu'il s'agisse de la sienne ou bien à celle des autres).
Al Qaïda et les candidats aux attentats suicide, se livrent à de véritables contorsions en interprétant le mot "Djihad" comme étant la lutte armée pour défendre la foi et la terre de l'Islam alors que le mot "Djihad" devrait être interprété comme un combat intérieur du fidèle pour atteindre la perfection individuelle.

Comme le peuple algérien, je dis "NON, au terrorisme" et "NON, à la nébuleuse d'Al Qaïda"

Écrit par carine geerts dans Coups de gueule |  Facebook