16/06/2015

"Il n'y a plus de vieillesse" - Gilles Horiac - Les éditions 180°...

Gilles Horiac.jpgNotre société pratique un âgisme forcené, en condamnant nos séniors à devenir dépendants et séniles. Pour certains vieillir est une punition et mal vieillir inéluctable.  70 ans, représente souvent une image négative, car elle fait peser la peur de la maladie, de la dépendance et de la mort.
Gilles Horiac donne une description de ses personnages dans son roman "Il n'y a plus de vieillesse" de "Papy et Mamy" toujours jeunes, fringants et performants.  Ses septuagénaires (Alain, Béatrice, Bernadette et Georges) se distraient, et vivent confortablement en profitant pleinement de la vie, et en chamboulant le rythme quotidien de la maison de retraite dans laquelle ils se trouvent.  Ce sont de véritables révolutionnaires qui prônent la "gérontocratie".
A la lecture de ce roman optimiste, drôle et tendre, je suis en mesure d'affirmer que :
- Non, vieillir ne signifie pas la décrépitude et l'antithèse de la vie.
Oui, vieillir permet encore de s'adonner à toutes sortes d'activités, en ayant une vie bien remplie tout en étant dynamique, compétent, mobile, ouvert au monde et aux nouvelles expériences.
Verdeur et truculence semblent être les maîtres mots de ce roman, qui m'a procuré des moments de pur plaisir.  J'apprécie l'univers de Gilles Horiac, et j'attends avec impatience son nouveau roman...

"Il n'y a plus de vieillesse" - Gilles Horiac
Les éditions 180°
ISBN 9782930427379
Prix : 19 euros

Écrit par carine geerts dans Littérature |  Facebook

15/06/2015

"Séparations" - Martine Rouhart - Les éditions Dricot...

Séparations.jpgJ'avoue que le titre "Séparations" me semblait fataliste, mais à la lecture de ce roman, j'ai été subjuguée par le ton et le style de Martine Rouhart. Je me suis attachée à ses personnages, et je me suis laissée envahir par toutes ces petites histoires acidulées.  Ces récits ont une similitude entre-eux, et sont autant de cris du coeur et de regards posés sur la vie, que de coups de cafards nuancés, voire teintés face à l'indifférence des personnes entre-elles.  Ils mettent aussi en évidence l'extrême sensibilité de l'auteure, mais surtout la richesse de ses mots parfaitement maîtrisés.  L'indifférence, l'attente, la solitude, la jalousie, la sensibilité à fleur de peau, le doute, les ruptures, le mensonge, l'angoisse, la peur, la maladie, la mort...   tout y est bien ciblés.  Martine Rouhart a un excellent sens de l'observation.
Et puis, il y a une continuité et un fil conducteur qui pique la curiosité de la lectrice que je suis, et l'incite à tourner les pages jusqu'à la fin. C'est le troisième roman que je lis de Martine Rouhart, et j'attends le prochain avec impatience... 

"Séparations" - Martine Rouhart 
Les éditions Dricot
ISBN 978-8700954607
Prix : 17 euros
http//www.dricot.be

 

Écrit par carine geerts dans Littérature |  Facebook