19/02/2012

Etre sage...

SuavitéEtre sage
Ma vie était sage.
Sage depuis des années.
Sage sans regret, sans heurt et sans amertume.

Si dans le secret de mes nuits, quand le souffle se ralentissait et le silence me ravissait, des histoires lascives et excessives me tenaient compagnie, jamais au grand jamais, je ne pensais qu'un jour, elles prendraient vie.

Par la magie du net, j'ai découvert soudainement que ces chimères pouvaient se démasquer, s'étreindre, s'embrasser et puis s'embraser.
On n'ose d'abord les deviner même si on les pressent. Puis on les espère, on les débusque à tâtons et à pas feutrés, si craintive de faire fausse route.
Quand enfin le désir est présent.  Il devient impérieux, fiévreux et tumultueux.
De sage, je suis devenue ardente, gourmande et impatiente...

Écrit par carine geerts dans Intériorisation |  Facebook