23/11/2010

Damna - Yurani Andergan - FaceBook...

Je viens de lire Damna sans rupture.

Il est dans un registre quelque peu différent de Tillia Tépé ou a fortiori de Mundélé. Votre style est toujours aussi fluide, sans lourdeur ni préciosité, agréable à lire. Vous prenez plaisir à juste effleurer les descriptions, abandonner sans vergogne des personnages, un peu comme une plume qui volèterait au gré des courants d'air et de la quête mi-onirique mi-réelle de la seule héroïne. Les forêts profondes semblent vous attirer irrésistiblement, un peu comme dans les contes merveilleux.

Je n'ai jamais été amateur de littérature érotique, question d'éducation probablement, mais je peux imaginer que l'on apprécie. Mais je dois confesser que Damna me laisse mal à l'aise. Les scènes de soumission et de dégradation de la femme me révoltent dans toutes mes fibres, et quand bien même il s'agit de fiction ou de fantasmes, je n'adhère pas du tout. De même, les rites sectaires me renvoient des images et des phénomènes de manipulation que j'abhorre. Voilà pourquoi au final je n'aime pas Damna. Ne m'en veuillez pas de ma franchise, elle ne tient pas à l'écriture mais bien à cette plongée "positive" dans ces perversions et avilissements de la personne humaine...

Écrit par carine geerts dans Commentaires reçus pour Damna |  Facebook

Les commentaires sont fermés.