04/08/2009

Plaisir d'écrire...

L'écritureL'écriture est une compagne de vie. Une amante sans cesse disponible, sachant répondre à mes attentes les plus secrètes, me donnant les plaisirs les plus intenses et parfois les plus inattendus. J'entretiens avec elle un rapport passionnel, et le pire qui puisse m'arriver serait d'en être privée.

j'ai peine à imaginer que l'on puisse s'astreindre à écrire sans plaisir. À moins que l'on ait ainsi répondu à une attente d'un autre par une obligation externe. Auquel cas je peux comprendre.
Il est vrai que je n'ai pas de préoccupations d'édition. Je n'ai aucun désir de passer par les fourches caudines d'un éditeur autre que Brumerge, qui m'obligerait à rentrer dans ses propres vues mercantiles "d'écrire pour que ça se vende". J'estime qu'il s'agit là d'une déviance, d'une perversion par le profit. L'édition devrait être un mécénat, pas un commerce. Et comme je n'ai nul besoin de cela pour "être quelqu'un", je suis à l'abri des aliénations internes dans ce domaine.

Je me sens donc toute liberté d'écrire. Je l'ai toujours fait. Je vis cela comme une sorte d'ébéniste de l'écriture, caressant les mots, les peaufinant, soignant leur authenticité.
Et que dire du plaisir d'être ce que je suis devenue par la lente transformation que l'écriture a pu m'apporter. Grâce à elle, je me suis dépassée et j'ai atteint un objectif dans ma vie.

Écrit par carine geerts dans Divers |  Facebook

Les commentaires sont fermés.