19/06/2009

Quel chemin prendre...

Quel cheminParfois j'ai l'impression de m'être inscrite à l'école de la faiblesse.  Dans cette école on recule devant l'effort, on se contente de peu, on ne bouge pas ou le moins possible, on exige de l'autre ce que nous-mêmes ne sommes pas capables de donner...

Alors je sais que je ralentis le vibrant mouvement intérieur en moi, je perds ou me déconnecte du mouvement de la vie, je m'essouffle et je deviens insatisfaite.  J'ai tendance à accuser l'autre, les autres ou les événements, de ma propre faiblesse, de mon manque de courage et de force intérieure...

Alors des déchets de tous ordres s'accumulent dans mon âme, des miasmes viennent gripper mes rouages intérieurs, qui ralentissent ma foi dans la vie, qui la colore de gris et de découragement, de lassitude et de doutes divers.

Choisir la vie... cela parait tellement simple et évident puisque dans le fond de mon coeur, je sais bien que c'est là que se trouve la liberté intérieure, le bonheur qui soulève l'âme... pourtant dans le concret du plus concret, j'ai tendance trop souvent à remettre cette vie-là à demain...

Écrit par carine geerts dans Intériorisation |  Facebook

Les commentaires sont fermés.