07/06/2009

Les traces d'un combat...

La dépressionJe lis, de-ci, de-là, plus ou moins clairement évoqués, des signes de tristesse, d'abattement ou de lassitude.
Du mal-être, du mal de vivre, des désillusions, de la fatigue.
Je sais qu'à certain moment de la vie se manifeste une baisse de courage, voire carrément une tendance à la déprime. Ca ressemble à de la fatigue, comme une sorte d'usure à se voir toujours dans la même peau.
La personne ne se sent plus à sa place. Elle ressent une sorte de divorce intérieur. Il y a une part d'elle qui l'agace dont elle a envie de se séparer.  Une part de soi qu'elle n'aime plus.
Le problème, c'est qu'il est difficile de se séparer de soi et il faut s'obliger de supporter cette encombrante moitié.  Il est certain que la lutte entre soi et soi peut paraître surréaliste. Ce ressenti est peu partageable. Les mots semblent rapidement excessifs et impuissants à décrire.

Dans le monde du net, qui n'est qu'une dimension particulière du monde terrestre, on peut y lire des confidences dans un registre douloureux parce que s'y exprime une authenticité.
Ce sont des détresses qui se libèrent. Ce sont des traces d'un combat dont les témoins ne savent comment réagir.
L'écoute bienveillante n'est malheureusement pas évidente à manifester dans le monde internet...

Écrit par carine geerts dans Réflexions |  Facebook

Les commentaires sont fermés.