14/05/2009

Faire le point...

Le sextantComme les marins autrefois observait le ciel à l'aide d'un sextant pour connaître le cap à prendre.  Je pense qu'il est indispensable de connaître sa position.  C'est de l'ordre de la réalité.  Choisir un cap à prendre est de l'ordre de la décision. 

Afin de ne pas être confrontée à une marge d'erreur.  Je me suis arrêtée pour faire le point.  Alors les éléments viennent progressivement à moi.  Il y a ceux qui sont de l'ordre du raisonnement, de la spéculation, de la réflexion et il y a de ceux qui sont bien plus subtils, qui se manifestent dans la brume d'horizon, silhouettes imprécises et nébuleuses qu'il faut savoir identifier.

J'ai arrêté les machines et mon bateau ballote au gré du courant.  Je connais des personnes qui ne supportent pas ce temps là.  Pour eux, c'est toujours "en avant toute", qu'importe le cap, la destination pourvu que le bateau continue son chemin.  Pour eux, naviguer est une fin en soi.

Moi, il me faut arrêter un moment les machines et faire une introspection avant de reprendre la route.  Il me faut gérer ma peur de l'avenir.  Cette peur ne se décide pas.  Elle surgit sans crier gare.  Elle va de l'appréhension gérable à l'attaque de panique en passant par l'angoisse massive.  Personnellement, celle qui me prend le plus massivement aux tripes, c'est l'imminence du malheur qui va me tomber dessus.  La peur de perdre ce que j'ai construis au fil du temps et me lancer dans une aventure où je ne cerne pas "encore" la possibilité de mes actions, ni ma place.  Dans ce cas là, mon intelligence se ferme à tout raisonnement cohérent, à toutes pensées organisées qui me ramèneraient à la réalité objective. 

Je sais pour l'avoir lu à maintes reprises que la peur est toujours liée au temps.  Elle est une projection dans un avenir fantasmé et qu'on transpose dans le futur des éléments (conscients ou inconscients) là où on se sent incapable de faire face aux défis.  Existe-t-il un antidote à cette peur ?  Je pourrais répondre que c'est la confiance en soi mais cela ne fonctionne pas systématiquement.  La rejoindre est parfois hors de ma portée.  Pour que cela fonctionne, il est indispensable que j'agisse rapidement en ne laissant pas les questions et les peurs m'envahir...

Écrit par carine geerts dans Réflexions |  Facebook

Les commentaires sont fermés.