11/11/2007

Situation explosive en Birmanie...

 Birmanie
Les forces militaires du Myanmar en Birmanie, ont fermé l'accès à une pagode dans le centre de Rangoon où des manifestants s'étaient réfugiés, avant de tirer des gaz lacrymogènes et d'arrêter 80 moines.
D'après des témoins, ceux-ci auraient été frappés par la police anti-émeute.
Un couvre-feu a été imposé depuis 2 jours à la suite des manifestations de protestation des moines contre la dictature militaire au pouvoir.
Des véhicules militaires circulent depuis ce mercredi matin, dans les rues de Rangoon, pour disperser toutes manifestations illégales.
Malgré ces menaces, des manifestants sont descendus dans les rues avec à leur tête, une centaine de moines, scandant le mot de "Démocratie".
L'ONU appelle la junte birmane à faire preuve de retenue.
Aucun visa d'entrée n'est accordé à la presse étrangère depuis 3 jours.
Ce n'est pas bon signe ! La junte militaire est sur la défensive....
En espérant, qu'elle ne réprimera pas dans le sang, les opposants au régime, comme elle l'a fait en 1988.

Pourquoi faut-il que les juntes militaires soient des machines à broyer non seulement les corps mais aussi les esprits ?

Écrit par carine geerts dans Coups de gueule |  Facebook

Les commentaires sont fermés.