11/11/2007

Le Magicien de la pluie...

pygmees13

Appeler la pluie est un rituel instaurant une sorte de destitution du Soleil en faveur de la Lune, toujours associée à la fraîcheur.
Pour cela, il faut appeler le "Faiseur de pluie" ou "le Magicien de la pluie".
Avec la plainte mélancolique de son pipeau, le Magicien de la pluie la demande.
Il choisit une pierre sur laquelle il trace un signe cabalistique pour modifier la course des nuages.
Il se lève et d'un geste large, il hèle les nuages au son strident de son pipeau. Il convie la pluie à venir et lui impose une direction par le signe tracé sur la pierre. Il se dresse vers les nuages et il tente de les tenir et de les dominer.
Le contact cosmique est à son apogée, lorsque soudain le vent se lève et les nuages gonflent, s'épaississent, noircissant le ciel, rendant l'atmosphère électrique.
Puis l'orage éclate en trombes, accompagné de vents déchaînés capables d'emporter un arbre. Le vacarme du tonnerre et la lueur des éclairs rendent la nature environnante mystérieuse et inquiétante. Le ciel est d'un noir d'encre, le spectable est hallucinant, fascinant et terriblement sauvage.
Au loin, les éclairs déchirent l'air et le tonnerre gronde sourdement au plus profond de la forêt. Les arbres sont pris de convulsion et se tordent dans tous les sens, leurs branches brassent l'air d'un va-et-vient incessant, leur feuillage est agité de tremblements furieux et... c'est alors que toute l'eau du ciel tombe dru et en vacarme.
Sitôt la furie passée, l'air redevient à nouveau respirable, un petit vent frais chasse la brume d'évaporation dans la nuit qui est tombée et l'on peut constater que la Lune a prit la place du Soleil...

Écrit par carine geerts |  Facebook

Les commentaires sont fermés.