10/11/2007

Le don total de soi...

don de soi
J'ai mis sept mois à écrire "Ishtar Terra"....
J'avoue que le texte n'est pas toujours sorti tout seul.
Il y a des chapitres où j'ai vraiment peiné, que j'ai corrigé puis supprimé, puis recommencé... sans jamais être pleinement satisfaite de moi.

Depuis mai dernier, j'ai lâché mon texte.
Désormais, il ne m'appartient plus.
Les lecteurs en font ce qu'ils veulent.
Bien qu'"Ishtar Terra" demeure ma propriété exclusive avec "protection par huissier de justice"; j'estime que mon ouvrage fait maintenant partie du domaine public.

A ce jour, je suis arrivée à me détacher de mon texte.... c'est nécessaire, sinon l'on risque de souffrir de "caviardage" que l'on pourrait y faire.
En effet, durant sept mois, j'ai vécu avec mes personnages; une sorte d'histoire entre "rêve et réalité" et... en mettant "Ishtar Terra" en ligne, j'ai en quelque sorte livré ma chair mais aussi livré l'intime de moi-même dans les mots et les phrases.
A mes yeux, ceux-ci ont la consistance et l'épaisseur de mes viscères et pour m'en détacher; il faut absolument vivre une certaine "mort de soi-même" sous forme de don total...

Écrit par carine geerts dans Divers |  Facebook

Les commentaires sont fermés.